18-22 avr. 2016 Palaiseau (Ille de France) (France)

Introduction

Une  des Missions  de l'Institut Pierre Simon Laplace (IPSL) et  du Labex-IPSL, est le transfert de connaissances autour ses sujets de recherche.

Depuis quelques années, nous cherchons à présenter aux étudiants l'interdisciplinarité des sciences environnementales et les possibilités qu'elles leur offrent en termes de formation ultérieure, d'applications et de métiers.

Pour répondre à la question "comment expliquer en montrant?", l'idée d'un stage a naturellement émergé. 

Dans cet esprit, l'axe 2 du  Labex L-IPSL (axe de valorisation de l'enseignement expérimental) met en place la première édition d'un stage de découverte des sciences environnementales  "Ateliers expérimentaux Climat et Environnement (CLE)". Il s'adresse essentiellement aux étudiants de L3 des licences scientifiques d'Ile de France, et leur permettra de découvrir des métiers autour des sciences de l'environnement, et d'envisager leurs études de spécialisation dans ces domaines.

À priori, ce stage est conçu pour des élèves de L3 mais, en raison de son caractère expérimental, quelques élèves de M1 pourraient aussi y participer. 

Le stage des Ateliers CLE en bref

Ce stage est composé de 5 ateliers de découverte autour des enjeux actuels concernant les sciences environnementales, et plus spécifiquement, les sciences de l'atmosphère.

Les 6 ateliers proposés s’insèrent dans 3 grandes thématiques. Nous aborderons notamment: 

(1) la structure de l'atmosphère et ses composant, les indicateurs de la qualité de l'air et le transport

  • les notions de structure de l’atmosphère et composants atmosphériques
  • les notions de transport  en lien direct avec les événements de pollution en régions urbaines par un exemple concret, visant de comprendre les événements de pollution atmosphériques en région parisienne (chimie, qualité de l’air et transport)

(2) la variabilité des ressources énergétiques renouvelables, solaires et éolienne, pour quantifier directement les productions d’énergie sur site.

  • Passer de la mesure de rayonnement solaire au photovoltaïque.
  • Passer de la mesure du vent à l’énergie éolienne.

(3) les différentes étapes et contraintes pour les  obtenir  des tendances climatiques à partir des mesures réelles; les modèles de prévision numérique comme outils pour aider à la compréhension des enjeux climatiques et à l’extrapolation des possibles scénarios de demain

  • Passer de la donnée météorologique à la tendance climatique:  les bilans d'énergie en lien avec la compréhension du climat.
  • Modèles climatiques et leurs applications. 
Personnes connectées : 1 Flux RSS